Soit I l'ensemble des personnes ayant serré la main un nombre impair de fois. S'il y en avait un nombre impair, alors cela représenterait un nombre impair de poignées de main. (Il y aurait un nombre impair de poignées de main échangées par les personnes du groupe I). Or les personnes qui ne sont pas dans I (appelons-les le groupe P) ont serré la main chacun un nombre pair de fois et donc pour l'ensemble du groupe un nombre pair de fois. Alors si l'on calcule le nombre total de poignées de main dans le monde (celles du groupe I plus celles du groupe P), on obtient un nombre impair de poignées de main. Or c'est impossible car une poignée de main étant faite par deux personnes, on doit avoir un nombre pair au total !
Par l'absurde, il y a donc un nombre pair de personnes dans I.

Retour à l'énoncé